Samedi,02 janvier , 20 ,degré à l’ombre,en visitant mon rucher , j’entends un bourdonnement inhabituel: mes abeilles se sont divisées en deux parties, entre celle qui pensait que c’est déjà le printemps et une autre qui la contredise sous prétexte que le stock de miel de réserve n’est pas encore épuisé.

Bien vu de leur part.

Toutefois, il a fallu l’intervention magistrale de la reine à qui revient le dernier mot.

La reine est sure que naturellement ça ne peut pas être le printemps mais qu’il faut sortir explorer une nouvelle flore puisque le climat est changeant; il y’a certainement une nouvelle fleur qui vient de pousser, une nouvelle niche à saisir, il faut être le premier sur le marché.

Ainsi est la situation actuelle de la Tunisie, avec un environnement nouveau, nouvelles opportunités.

La Tunisie a toujours était terre d’agriculture, en Tunisie on mange le meilleur pollen au monde donc meilleurs fruits et légumes.

Miser sur l’agriculture biologique est un moyen important de faire de la valeur ajoutée dans un contexte économique en perte de vitesse.

L’agriculture est un secteur à forte main d’œuvre, le BIO à forte valeur ajoutée et la tendance mondiale suit le BIO actuellement.

Rédigé par Nabil BEN ABDA